Mes théiers en Corrèze

La Main Verte

En 2016, je plantais 20 théiers derrière la maison familiale en Corrèze. Aujourd'hui, je plante 50 nouveaux théiers, sur une parcelle ombragée.

En 2016, j'avais sélectionné 2 cultivars (types sinensis et assamica), et je les avais positionnés pour tester l'impact de l'exposition et du climat semi montagnard,  convaincue par la qualité du sol acide de la Corrèze pour la croissance des théiers. 6 ans plus tard, sur les 20 pieds initialement plantés, 13 ont survécu, en particulier ceux qui étaient les plus protégés du soleil et du vent. J'ai pu ainsi faire ma première récolte printanière : 100g de thé frais.

La culture de thé se redéveloppe en Europe et se développe particulièrement en France. Weizi et Denis Mazerolle, à l'initiative de l'association Tea Grown in Europe dont je suis membre depuis 2018, et fondateurs de Filleule des Fées  m'ont conseillée pour cette deuxième étape de ma plantation de thé en Corrèze. Aujourd'hui je plante, toujours dans un esprit familial et avec l'aide d'Henri, un agriculteur du pays, 50 nouveaux théiers sur une parcelle en friche non exploitée depuis plus de 20 ans où la flore locale a repris le dessus passant progressivement d'une prairie à une friche arbustive avec la jeune pousse de chênes, châtaigniers, aubépines, ... que je compte conserver. J'ai sélectionné 3 origines : des théiers du Népal, de Chine et de Bretagne. Ils sont agés de 3 ans et je les ai positionnés dans des zones ombragées de la parcelle. Un parcours théicole que je souhaite développer dans un esprit agroforestier ;-)

Je vous tiendrai au courant du résultat !